Abdelaziz Gorgi

←Retour

Abdelaziz GorgiNé le 2 juin 1928 à Tunis et décédé le 10 janvier 2008 à Tunis, est un peintre tunisien (Ecole de Tunis).

Abdelaziz Gorgi est né dans une famille tunisoise de la médina. Il poursuit ses études à l’Institut supérieur des Beaux-Arts de Tunis, entre 1944 et 1949, avant de poursuivre une carrière artistique à l’École de Paris.

De retour à Tunis, il prend une part active à la création de l’École de Tunis avec notamment Ammar Farhat, Yahia Turki, Jellal Ben Abdallah, Ali Bellagha et Pierre Boucherle. Il en devient le chef de file à partir de 1968, après Pierre Boucherle puis Yahia Turki.

Il a enseigné le dessin, la céramique et la peinture à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis de 1959 à 1983.

Abdelaziz Gorgi PeintureIl réalise des travaux de décoration notamment pour l’OMS à Genève, l’Union postale universelle à Berne, pour le Koweït et Abou Dhabi. Il expose à l’École de Tunis et également à Chicago et New York.

En 1955 et 1960, il réalise pour la poste tunisienne une série de timbres sur les métiers traditionnels tunisiens et des commémorations internationales.

En 1973, il crée sa propre galerie d’art, baptisée Galerie Gorgi, à Tunis. À la mort d’Ammar Farhat le 2 mars 1987, il crée une galerie à son nom pour lui rendre hommage, au numéro 2 de la rue Sidi El Ghemrini à Sidi Bou Saïd. Il confie l’animation de cette galerie à l’une de ses filles, Aïcha, laquelle la rebaptise Galerie Abdelaziz-Gorgi à la mort de son père.

À son actif, figurent plusieurs expositions en Tunisie et à l’étranger ainsi que la réalisation de nombreuses œuvres murales, sculptures et tapisseries artistiques.

Il réalise dans les années 1950-1960, une quarantaine d’œuvres, dont 27 lithographies. Une majorité d’entre elles représente les rabbins de Tunis dans leur synagogue de la Ghriba de Djerba. Il peint aussi plusieurs toiles de Sidi Bou Saïd. Ses peintures sont souvent peu peuplées : les sujets s’imposent sur la toile, amusants, gaies, dégageant une grande réalité dans leurs expressions. Ses peintures à l’huile, ses aquarelles sont flamboyantes de couleurs et d’une grande modAbdelaziz Gorgi - Obélisqueernité.

En 1990, il reçoit le prix du mérite dans le domaine des arts plastiques. Il est décoré du grand cordon de l’Ordre national du mérite au titre du secteur culturel.

En 2000, il reçoit le prix du président de la République pour l’innovation et la création. Pour célébrer l’année 2000, désignée comme « l’année Gorgi », une exposition de ses œuvres personnelles s’est tenue à la Maison des arts au Belvédère à Tunis.

Références : http://www.tunisiartgalleries.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1075:abdelaziz-gorgi-1928-2008&catid=27:tagstoryhistoire-de-lart-et-de-lartiste&Itemid=21

http://www.kapitalis.com/culture/20077-tunisie-arts-abdelaziz-gorgi-la-grande-modernite-d-un-peintre-authentique.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Abdelaziz_Gorgi

←Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.