Mustapha Khraïef

←Retour

Mustapha KhraïefNé en 1909 à Nefta et décédé le 21 mars 1967 à Tunis, est un poète et écrivain. Très jeune, il est influencé par la littérature arabe et la plupart des membres de sa famille est portée vers l’écriture et la poésie. Son père Brahim est un historien, auteur du «Précis d’histoire du Jérid», ses sœurs rédigent des poèmes, ses frères sont poètes et romanciers.

Il entre dans un kouttab de Nefta et il immigre avec sa famille à Tunis vers 1921 où il y étudie à l’Université Zitouna en 1926.

Mustapha Khraïef réussit à enrichir son savoir littéraire, par la lecture des traductions d’œuvres étrangères et d’œuvres arabes qu’il trouve dans certaines bibliothèques comme celle de l’association des anciens étudiants du Collège Sadiki. Il établit ainsi des relations d’amitié avec de nombreux écrivains qui vont se distinguer dans la littérature tunisienne, comme Jalaleddine Naccache, Mahmoud Bourguiba, Hédi Laâbidi, Abou Kacem Chebbi dont il fait l’éloge après son décès, Tahar Haddad, qu’il a soutenu lors de la publication de «Notre femme dans la législation islamique et la société», et Ali Douagi.

Dès les années 1920, il rejoint la troupe de Taht Essour.

Œuvres

Mustapha Khraïef effectue de nombreuses contributions dans les revues et journaux de l’époque.

Outre ses poèmes, dont le premier est publié en 1922 alors qu’il n’a que treize ans, il écrit aussi dans des revues littéraires.

Après un premier recueil intitulé «Rayons» publié en 1945, ses principaux poèmes sont par la suite rassemblés en 1966 dans un recueil intitulé «Nostalgie et goût».

Parmi les chansons qu’il a écrites figurent notamment «Houriet el mouj», composée et chantée par la diva libanaise Laure Daccache, et «Charaâ el hobb» composé par Khemaïs Tarnane et interprétée par Naâma.

Référence : http://soufiane-ben-farhat.space-blogs.net/blog-note/179603/litteratures-de-mon-pays-mustapha-khraief-sidi-mostfa.html

Une réflexion sur “ Mustapha Khraïef ”

  1. Ping : Noureddine Sammoud - Répertoire des Artistes Tunisiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.